On mange et on s'entraine avec Mike Romano

Entrevue avec Mike Romano, authentique professionnel en combat Jiu Jitsu et enseignant.

À quelle fréquence est-ce que tu t’entraînes?

Mon horaire d'entraînement consiste à pratiquer le Jiu Jitsu 5 jours/semaine, parfois 2 fois/jour. J’ajoute à mon Jiu Jitsu des exercices de musculation et de mobilité, aussi souvent que je peux.

Penses-tu que la nourriture a des effet sur tes performances/résultats en tant qu’athlète?

Ce que je mange en grande quantité influence comment je performe autant sur une base quotidienne, qu’à long terme. Bien manger améliore toutes mes fonctions physiques, incluant le mental, ce qui est extrêmement important pour un athlète.

Que favorises-tu comme collation avant l’entraînement?

J’aime bien m’entraîner le matin à jeun, mais si je m’entraîne plus tard dans la journée alors ma collation favorite est un smoothie protéiné avec banane, beurre d’arachide et eau de noix de coco.

Suis-tu un régime particulièrement strict ou as-tu une préférence alimentaire, par exemple végétalienne, paléolithique, Atkins?

Ça peut sembler bizarre, mais j’aime bien mixer une alimentation végétalienne et paléolithique. Je mange strictement des fruits et légumes biologiques et des viandes sauvages. Très peu de grains et de produits additionnés de sucre. C’est un mélange de bonnes choses soit fait de manière artisanale ou faites moi-même à partir de rien.

Quel est ton supplément sportif préféré?

Étant un ambassadeur pour Vega, je pourrais avoir un parti pris. Par contre, j’avoue que j’apprécie particulièrement le mélange de protéine de Sunwarrior dernièrement. Mis à part les protéines, le Pre-workout de Vega est un produit fantastique, ça me fait sentir surhumain!

Quel est ton secret? (Sens-toi vraiment à l’aise.)

Mon secret c’est de maintenir un niveau d’activité élevé, éviter les blessures et ne pas me laisser distraire ou perdre mon équilibre. Tout a rapport avec mon attitude envers la vie, je vois chaque chose comme un privilège. Je pense souvent à quel point je suis privilégié de pouvoir profiter de ce monde dans toute ses possibilités. Même quand je trouve ça difficile physiquement ou émotionnellement, je fais juste penser que je suis chanceux d’être capable de souffrir. C’est ça qui m’empêche d’abandonner, parce qu’on perd seulement au moment que l’on abandonne.

À propos de l’entraînement, qu’est-ce qui est le plus important d’après toi: la musculation, le cardio ou l’entraînement à interval?

Pour quelqu’un qui ne poursuit pas une carrière athlétique, je recommande à 100% l’entraînement musculaire. Plyométrie, gymnastique rythmée et les étirements sont toutes des choses qu’on peut maintenir à mesure qu’on vieillit. Se créer une routine journalière de courir, sauter, faire de la musculation et des étirements donnent un corps fort et en santé!